Le progrès nous mène à l’ignorance

Mettez-vous ne serait-ce qu’un instant à la place d’un “bourgmestre” ou d’un “ministre”du moyen âge.

Ces majors (administrateurs) que l’on dirait aujourd’hui ignorants, étaient en fait de vrais érudits et avaient pour la plupart une science universelle et étaient de ce fait biens armés pour prendre des décisions en toute connaissance de cause.
Notre élu d’aujourd’hui est lui par contre un ignorant car qui pourrait croire qu’il ait la science infuse et dispose des connaissances nécessaires à la compréhension de notre monde?
Cela s’applique d’ailleurs à tout un chacun, quand nos ancêtres avaient un savoir universel, nous ne disposons plus que d’une infime partie du savoir actuel, même les spécialistes ne maîtrisent plus l’ensemble de leur discipline.

On appuie sur un bouton par mimétisme sans savoir tout ce qui est mis en action derrière ce geste anodin.

On envoie un “sms” ou un “mms” sans se rendre compte qu’on active des milliers de serveurs, routeurs, convertisseurs … qui tous consomment à tout va. Bien sûr le progrès aidant on diminue les consommations, mais juste pour augmenter le débit! On a diminué la consommation des voitures mais on les a rendues plus lourdes et plus puissante. Résultat, gain négatif et tout le monde applaudit!
Ce constat fait, que peut-on en tirer comme enseignement?

Seule une formation continue peut nous donner les éléments nécessaires à la prise de décision, et ce n’est pas par la presse que l’on pourra se former, non il faut des professionnels pour cela. Malheureusement une fois sortis du système scolaire nous ne nous formons plus et nous nous enfonçons dans l’ignorance et les certitudes infondées qui en découlent.
Le citoyen lui même se doit de se remettre sans cesse en question s’il veut avoir une idée de pourquoi et pour qui il doit voter.

Même nos scientifiques et ingénieurs ont bien de la peine à appréhender les nouveaux défis car leurs cursus ne comportent malheureusement plus que les matières de leurs spécialités.
Est-ce que nos ingénieurs sont formé à l’écologie ? Que nenni, et pourtant ils sont pour beaucoup demandeurs car ce sont eux qui auront pour tâche de nous préparer aux problèmes à venir.

Alors comment penser un seul instant que nos hommes politiques prennent des décisions justes et adéquates lorsqu’ils sont aussi ignares face au monde actuel.
Leur seule mais ô combien grande culpabilité n’est pas leur ignorance, mais leur manière de s’y complaire.

Alors édiles, je vous en conjure, formez-vous, essayez de comprendre la problématique de notre temps et faites en sorte non de prévoir l’avenir, cela nul ne le peut, mais faites en sorte de le permettre faute de quoi vous vous rendrez coupables de crime contre l’humanité par ignorance.

Est-ce cette image que vous voulez laisser à la postérité ?