A qui profite le crime?

Vous avez dit vaccins?

Un Vaccin c’est un marché juteux.
Qui produit les congélateurs? l’Allemagne
Qui fabrique les machines à remplir? Les Allemands et les Italiens
Qui fabrique les flacons? Un peut tout le monde

Quand on sait qu’une machine à remplir des seringues ou des flacons ne tourne qu’au maxi à 600 coups / minute soit 36000 à l’heure et pas 24h/24, tout au plus 8h / jour cela fait par machine 288000 /jour et 5 760 000 / mois si tout va bien.

Ignorons les rejets et autres fioles cassées pour vacciner les Français cela va faire un peu plus de 10 mois de production.
Il va donc falloir investir dans des ateliers de production et ça ça coûte cher et au bas mot cela a certainement déjà englouti les fonds débloqués par l’union européenne.

Alors oui, une fois fabriqué on va pouvoir le vendre ce vaccin et même si on parle d’une faible marge, vu le chiffre impressionnant de doses produites le moindre euro / vaccin va, telle la goutte d’eau qui fait le fleuve , alimenter les caisses des labos et … de ceux qui les ont aidés!

Alors je ne dis pas que les vaccins sont mauvais, mais il faut se rendre compte que de telles sommes ne laissent pas indifférents les divers protagonistes de la sphère médicale.
Comme dans n’importe quel corps de métier il y a ceux qui travaillent et sont trop occupés pour communiquer et ceux qui communiques et sont trop occupés pour travailler.
Alors ils font ce qu’ils savent le mieux faire, ils communiquent, et comme ils ne travaillent pas, il faut bien qu’ils se fassent payer par quelqu’un, et là les labos sont très bons, ils sélectionnent quelques uns de ces communicants, et les sponsorisent pour communiquer. C’est comme cela que fleurissent les spécialistes qui occupent la scène médiatique en nous rabâchant ce qu’ils savent faire de mieux, des histoires à dormir debout, tandis que les “vrais” spécialistes eux ont la tête dans le guidon.
Et les meilleurs d’entre les communicants sont envoyés comme lobbyistes dans les sphères gouvernementales et autres organisations d’influence.
Comment voulez-vous que nos gouvernants prennent des décisions justes et éclairées quand les seuls à se faire entendre sont ceux qui ne sont plus au contact du sujet!
Ce n’est donc pas que les décideurs soient de mauvaise foi, mais tout simplement que l’on n’entend que ceux qui parlent et ne font rein d’autre.

Philanthropie quand tu nous tient!