Télétravail

Tout le monde ne parle que de ça, et avec la « crise » sanitaire l’occasion fait le larron!
Cadres, enseignants, fonctionnaires, employés administratifs, tous ces gens sont les premiers concernés.
Mème si la plupart ne plébiscitent pas le télétravail il est sûr que c’est ce que l’avenir nous réserve. Il suffit de voir l’engouement de certains pour ce « ‘nouveau » type de travail.
Et c’est certain, le mirage a de quoi séduire:

– moins de déplacements donc moins de CO2 émis (l’internet n’en produit pas !!!)
– Liberté des horaires (tu pourras travailler autant que tu voudras)
– Organisation aisée (on t’a sous la main quand on veut) …
Tout le monde semble y trouver son compte et les « lemmings » plongent tête baissée dans le panneau.
Lorsque le système sera rodé vous recevrez votre lettre de licenciement !
Il sera en effet facile de délocaliser votre travail en Inde, ou ailleurs et alors « adieu veaux, vache cochons, couvée!

J’ai travaillé avec les Indiens, les Singapouriens et autres Chinois, on devait sous-traiter 80% de nos projets!

Le prof et l’instituteur seront remplacés par des logiciels du cloud et nos braves rejetons seront gavés de programmes standard, et tant pis pour ceux qui ne suivent pas pour x raison, de toute façons on n’a pas besoin de leur compétences.
Et ceux qui auront les moyens enverrons leurs petits chéris dans des établissements privés où l’enseignement sera dispensé par des profs triés sur le volet.

Bref vous ne serez plus rien d’autre que des « objets-connectés » parmi des milliards d’autres, juste une adresse IP et d’ici à ce que l’on vous fasse accepter de porter un QR code ou une Puce il n’y a plus qu’un petit pas.
Désolé mais je ne crois plus en l’humanité, il n’y a guère plus que des veaux qui vont à l’abattoir.
Alors en attendant dormez tranquilles, on s’occupe de vous.