Construction Coupole

Coupole d’observatoire en cours de construction:

Coupole
Coupole d’observatoire en cours de montage

Chronologie des travaux:

1) Découpe des arcs de cercle pour la base dans du contreplaqué 15mm

Pour la construction de la base j’ai choisi de la faire en trois couches de contreplaqué de 15mm collé et vissé.

Découpe des arcs pour la base
Découpe des arcs pour la base

2) Collage des arcs de cercle en deux couches

J’ai fixé un axe dans le sol sur lequel j’ai attaché une latte en aluminium, l’ensemble servant de compas pour le traçage du cercle et la vérification du placement des arcs durant le montage collage.

3) Collage de la troisième couche d’arcs avec réservations pour les arceaux verticaux

Une fois le collage des deux premières couches sec (24h) j’ai tracé les emplacements des arceaux à l’aide de mon compas puis positionné les arcs de la troisième couche avec les découpes puis collé / vissé.

Détail fixation arcs
Détail des découpes dans la troisième couche

4) réalisation du gabarit et cintrage des arceaux

Afin de pouvoir cintrer mes arceaux j’ai réalisé un gabarit à l’aide de plots en bois vissés sur une planche de manière à pouvoir fixer les bandes de bois de 5mm d’épaisseur et 30mm de large encollées avec des serre joints.

Premier cintrage
Cintrage des arceaux

5) Positionnement et collage des arceaux parallèles

J’ai commencer par positionner et coller les deux arceaux parallèles. Ces arceaux formeront le cimier de la coupole.

Arcs Paralleles
Montage des deux arcs de cimier

6) Positionnement et collage des arceaux verticaux à 30°

J’ai commencé par les arcs perpendiculaires en faisant attention à l’écartement des arcs de cimier. puis j’ai continué avec les arcs à 30° des arcs de cimier toujours en vérifiant le parallélisme du cimier et pour finir j’ai placé le restant des arceaux.
Durant toute la procédure du montage il faut absolument vérifier l’écartement et le parallélisme du cimier.

Montage arcs verticaux

7) Renforcement par collage d’une lame sous la structure pour prendre en sandwich les liens

Une fois l’ensemble des arceaux fixés j’ai collé une lame de bois sous chaque arceau de manière à prendre en sandwich les arceaux du cimier pour assurer la rigidité du collage.

8) Collage des lamellés de 20mm de large pour les arceaux parallèles (gouttière)

De même j’ai collé trois couches de lames de bois de 20mm de large et 5mm d’épaisseur sur les arcs du cimier côté intérieur. Cette surépaisseur va non seulement rigidifier le cimier mais aussi assurer l’étanchéité de toiture en formant une « gouttière » le long du cimier.

9) Préparation du cimier coulissant sur blocs téflon

La partie un peu délicate est la porte de cimier.

J’ai choisi de la réaliser en utilisant des blocs de téflon de 30x20x20mm fixés sous la structure de porte et coulissant de part et d’autre de la « gouttière » assurant de par le fait le glissement et le positionnement.

Montage Cimier
Coupole et porte de cimier

10) Reste à faire …. choix de la technologie pour la couverture

Je ne suis pas encore fixé sur la technique pour la toiture, mais les contraintes de températures et d’humidité ne me laisseront sans doute que peu de choix, un observatoire étant de par sa fonction même fortement sous contrainte climatique.

Une chose est sûre, il faut que je place des traverses horizontales pour assurer que quel que soit le moyen de couverture choisi, je m’approche le plus possible de la sphère.

A ce jour j’hésite entre une armature en fibre de verre + résine polyester ou alors à réaliser la couverture en « papier mâché » collé avec une colle résistant à l’humidité suivi d’une couverture en résine polyester.
Si j’opte pour la première solution je pense que cela participera à la rigidification de l’ensemble mais pour un coût assez élevé.

La deuxième solution qui bine que fournissant la me rigidité à la toiture laisse cependant la porte ouverte à toutes sortes de problèmes dus au collage qui peut lâcher avec le temps.

En tout état de cause l’hiver venant hors de question de continuer, il faut attendre des températures plus clémentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *