Droits et devoir des élites

S’il est un droit que je ne renie pas aux élites c’est bien celui de se faire entretenir par ceux qui passent le plus clair de leur temps à travailler pour se nourrir et nourrir ceux qui justement parce qu’ils se cultivent et réfléchissent n’ont pas le temps de subvenir à leur besoins.
S’il est un devoir qui s’impose aux élites c’est bien de mettre leur érudition et leurs réflexions au service de ceux qui les nourrissent et leur permettent de passer le plus clair de leur temps à se cultiver et à réfléchir.
Combien de nos élites ne font rien d’autre que de profiter de ce que la majorité leur permet de s’adonner à la culture et à la réflexion.
Combien ne mettent leur érudition au service que de leur propre reproduction et enrichissement sans amener rien d’autre qu’injustice et inégalités dans ce monde.
Si l’érudition est une lumière ne faut-il pas que la lanterne n’éclaire le chemin, plutôt que de brûler à l’écart de la route inutilement?
Alors oui, il nous faut des élites mais elles nous appartiennent et nous ne leur appartenons pas.
Si elles ne remplissent pas leur rôle alors nul besoin de les entretenir, retournons à notre activité principale qui est de survivre et laissons ces élites la mourir de faim.

Il n’y a pas si longtemps, nos élites se mettaient au service de tous en allant jusqu’à risquer leur vie au combat, aujourd’hui elles se réfugient derrière leur fonction pour se protéger eux et les leurs, alors pourquoi devrions-nous leur donner de quoi vivre?

Nouveautés 2021, la connerie reste au premier plan

Il parait que les nouveaux appartements et maisons devront « Obligatoirement » être équipées de douches à l’Italienne.
Mais quel est donc le crétin patenté qui à initié une ânerie pareille?
Alors que le bon sens et la logique devrait nous conduire à plus de sobriété, ils reste toujours encore des adeptes du gaspillage.
On sait que prendre un bain c’est de l’eau gaspillée, mais une douche n’est pas beaucoup moins consommatrice d’eau puisque qu’on va en prendre plusieurs fois et j’en connais qui restent une demi heure sous la douche avec de l’eau chaude qui coule.
Cela n’a jamais empêché les gens d’être sales, parce que rester sous une douche sans frotter n’est pas non plus génial.
Rien de mieux que le traditionnel gant de toilette qui oblige lui à frotter et retire la crasse sans consommer des dizaines de litres d’eau pour un lavage …

Smictom ou la bonne conscience

Comme jadis l’église vendait des indulgences, nos super managers on inventé le commerce de la bonne conscience.
On nous vante les mérites du tri, culpabilise ceux qui ne s’y soumettent pas et en arrière-plan c’est une toute autre réalité qui se profile.
Pas que je ne conteste le tri en soi, mais faire croire que c’est « LA » solution est un mensonge éhonté et coupable.
Que cela soit par ignorance ou par pur intérêt le procédé n’en est pas moins qu’une vaste entreprise de lavage de cerveau pour nous faire croire que la société s’occupe des problèmes environnementaux.
Allez donc ramener votre plastique bien trié à la déchetterie, on vous orientera bien gentiment vers la benne déchets « ultimes » ou « enfouissables ». Quels beaux noms pour dire l’échec du recyclage!
Quel progrès depuis ma tendre jeunesse où déjà l’on enfouissait.
Le meilleur tri c’est en amont qu’il faut le faire, c’est a dire qu’il faut se poser la question du bien fondé de notre production industrielle. Lorsque l’on décide de produire un objet en plastique, il serait judicieux de penser dès la pré-étude au devenir de l’objet en question en foin de vie. Or on se contente de créer une « écotaxe » de quelques centimes qui est sans commune mesure avec ce que coûtera le recyclage dudit objet, sinon à quoi servirait notre redevance ordures ménagères.
Non au lieu de faire peser sur la production de l’objet en question le prix de son cycle de vie on préfère se voiler la face en pensant que quelqu’un trouvera bien comment faire.

Alors je conclurais par « oui, TRIONS, mais ce que nous produisons » tout le reste n’est que procrastination!

La gestion de nos déchets serait-elle dictée par nos ordures?

Mes chats ont été empoisonnés

Ils sont rentrés chez moi, l’air hagard, ils titubent, convulsent depuis bientôt 24 heures.
Tous les deux les mêmes symptômes d’empoisonnement.
Le lendemain j’ai trouvé ça dans une gamelle à nourriture bien cachée près de l’endroit où il viennent manger.

Poison avec croquettes

Il y a donc un bipède malfaisant qui s’est introduit chez moi à mon insu pour empoisonner mes chats. Qui donc peut faire un truc pareil? Tuer pour le plaisir!
Ce n’est plus un empoisonnement collatéral mais bien un acte délibéré. De plus l’individu en question est tellement imbu de sa petite personne qu’il pense être en droit de pénétrer chez moi à mon insu.
Celui qui fait subir cela à un animal ne mérite pas mieux. Qu’il soit touché par une maladie incurable qui le fasse souffrir longtemps!

A qui profite le crime?

Vous avez dit vaccins?

Un Vaccin c’est un marché juteux.
Qui produit les congélateurs? l’Allemagne
Qui fabrique les machines à remplir? Les Allemands et les Italiens
Qui fabrique les flacons? Un peut tout le monde

Quand on sait qu’une machine à remplir des seringues ou des flacons ne tourne qu’au maxi à 600 coups / minute soit 36000 à l’heure et pas 24h/24, tout au plus 8h / jour cela fait par machine 288000 /jour et 5 760 000 / mois si tout va bien.

Ignorons les rejets et autres fioles cassées pour vacciner les Français cela va faire un peu plus de 10 mois de production.
Il va donc falloir investir dans des ateliers de production et ça ça coûte cher et au bas mot cela a certainement déjà englouti les fonds débloqués par l’union européenne.

Alors oui, une fois fabriqué on va pouvoir le vendre ce vaccin et même si on parle d’une faible marge, vu le chiffre impressionnant de doses produites le moindre euro / vaccin va, telle la goutte d’eau qui fait le fleuve , alimenter les caisses des labos et … de ceux qui les ont aidés!

Alors je ne dis pas que les vaccins sont mauvais, mais il faut se rendre compte que de telles sommes ne laissent pas indifférents les divers protagonistes de la sphère médicale.
Comme dans n’importe quel corps de métier il y a ceux qui travaillent et sont trop occupés pour communiquer et ceux qui communiques et sont trop occupés pour travailler.
Alors ils font ce qu’ils savent le mieux faire, ils communiquent, et comme ils ne travaillent pas, il faut bien qu’ils se fassent payer par quelqu’un, et là les labos sont très bons, ils sélectionnent quelques uns de ces communicants, et les sponsorisent pour communiquer. C’est comme cela que fleurissent les spécialistes qui occupent la scène médiatique en nous rabâchant ce qu’ils savent faire de mieux, des histoires à dormir debout, tandis que les « vrais » spécialistes eux ont la tête dans le guidon.
Et les meilleurs d’entre les communicants sont envoyés comme lobbyistes dans les sphères gouvernementales et autres organisations d’influence.
Comment voulez-vous que nos gouvernants prennent des décisions justes et éclairées quand les seuls à se faire entendre sont ceux qui ne sont plus au contact du sujet!
Ce n’est donc pas que les décideurs soient de mauvaise foi, mais tout simplement que l’on n’entend que ceux qui parlent et ne font rein d’autre.

Philanthropie quand tu nous tient!

Il faut tous les tuer

Les Visons on le Covid, il faut donc les éradiquer.
Certes la solution est radicale et mérite le respect si l’on se place du côté des pauvres éleveurs qui vont perdre leur moyen de s’enrichir.
Mais si demain ce sont les chats, les chiens, les cochons ou même les poissons rouges, il faudra les tuer eux aussi? Où va-t-on s’arrêter?

Les hommes aussi ont le Covid, devra-t-on les tuer aussi?
Cela s’est déjà vu dans l’histoire avec les épidémies de Peste où les Strasbourgeois bien pensants n’ont rien trouvé d’autre que de faire périr sur le bûcher leurs concitoyens allant en cela contre les avis du Pape de l’époque, c’est dire!

Non, dans ces exterminations de bestioles ce ne sont pas les animaux qui sont en cause mais bien l’industrie qui en a fait l’élevage. Le génie de l’homme qui a permis de créer ces élevages intensifs est bien le seul coupable, alors que faut-il faire de ces génies?

Je n’ai pas de réponse mais une chose est sure, on ne pourra pas exterminer tous nos voisins (je parle des êtres vivants, pas des zombies qui vous emmerdent avec leur tondeuse ou leur aspirateur à feuilles mortes le dimanche) sous prétexte qu’ils pourraient être malades, car si l’on fait cela on sera bientôt seuls et il n’y a rien de pire que de crever tout seul!


Le progrès nous mène à l’ignorance

Mettez-vous ne serait-ce qu’un instant à la place d’un « bourgmestre » ou d’un « ministre »du moyen âge.

Ces majors (administrateurs) que l’on dirait aujourd’hui ignorants, étaient en fait de vrais érudits et avaient pour la plupart une science universelle et étaient de ce fait biens armés pour prendre des décisions en toute connaissance de cause.
Notre élu d’aujourd’hui est lui par contre un ignorant car qui pourrait croire qu’il ait la science infuse et dispose des connaissances nécessaires à la compréhension de notre monde?
Cela s’applique d’ailleurs à tout un chacun, quand nos ancêtres avaient un savoir universel, nous ne disposons plus que d’une infime partie du savoir actuel, même les spécialistes ne maîtrisent plus l’ensemble de leur discipline.

On appuie sur un bouton par mimétisme sans savoir tout ce qui est mis en action derrière ce geste anodin.

On envoie un « sms » ou un « mms » sans se rendre compte qu’on active des milliers de serveurs, routeurs, convertisseurs … qui tous consomment à tout va. Bien sûr le progrès aidant on diminue les consommations, mais juste pour augmenter le débit! On a diminué la consommation des voitures mais on les a rendues plus lourdes et plus puissante. Résultat, gain négatif et tout le monde applaudit!
Ce constat fait, que peut-on en tirer comme enseignement?

Seule une formation continue peut nous donner les éléments nécessaires à la prise de décision, et ce n’est pas par la presse que l’on pourra se former, non il faut des professionnels pour cela. Malheureusement une fois sortis du système scolaire nous ne nous formons plus et nous nous enfonçons dans l’ignorance et les certitudes infondées qui en découlent.
Le citoyen lui même se doit de se remettre sans cesse en question s’il veut avoir une idée de pourquoi et pour qui il doit voter.

Même nos scientifiques et ingénieurs ont bien de la peine à appréhender les nouveaux défis car leurs cursus ne comportent malheureusement plus que les matières de leurs spécialités.
Est-ce que nos ingénieurs sont formé à l’écologie ? Que nenni, et pourtant ils sont pour beaucoup demandeurs car ce sont eux qui auront pour tâche de nous préparer aux problèmes à venir.

Alors comment penser un seul instant que nos hommes politiques prennent des décisions justes et adéquates lorsqu’ils sont aussi ignares face au monde actuel.
Leur seule mais ô combien grande culpabilité n’est pas leur ignorance, mais leur manière de s’y complaire.

Alors édiles, je vous en conjure, formez-vous, essayez de comprendre la problématique de notre temps et faites en sorte non de prévoir l’avenir, cela nul ne le peut, mais faites en sorte de le permettre faute de quoi vous vous rendrez coupables de crime contre l’humanité par ignorance.

Est-ce cette image que vous voulez laisser à la postérité ?

Savez vous ce que vous faites en regardant mon site

Internet consomme à peut près 7% de la consommation électrique mondiale et cela va en croissant pour très certainement atteindre 10% dans un avenir proche (moins de cinq ans).

Si l’on comptabilise la consommation générée pas les divers réseaux 2, 3, 4 et bientôt 5G cela va bientôt friser les 20 %.
Ce n’est pas moi qui ai inventé ces chiffres, même Total les partage https://total.direct-energie.com/particuliers/parlons-energie/dossiers-energie/comprendre-le-marche-de-l-energie/la-consommation-energetique-de-l-internet-mondial

Actuellement cela représente 1,5 fois plus de CO2 que le transport aérien d’avant Covid.

Et notre Président qui ne veut pas retourner aux lampes à huile veut pousser la 5G ce qui va encore amplifier le phénomène.
Finalement on en viendrait presque à négliger l’empreinte carbone du fou de 4×4 comparé a ce que peut consommer un « Netflixeur » fou ou autre amateur de streaming.

Qui est-ce qui se rend compte que le téléphone portable qui nous pourrit notre tranquillité et réduit notre santé mentale au passage dégage plus de C02 que notre voiture , personne, bien au contraire.

Les chantres du travail à distance ne jurent plus que par le télétravail, et ceux qui y participent sont persuadé d’être vertueux car ils pensent que circuler moins est bon pour leur bilan carbone. Erreur, leur PC, Smartphones et les flux réseaux induits sont autrement plus énergivores.
Mais il ne faut pas s’en étonner, l’ignorance a depuis toujours enfermé les gens dans des certitudes mortifères!

Et ce ne sont pas les écologistes qui vont nous sauver, ils sont aussi prisonniers des mêmes doux rêves qui consistent à croire qu’on peut arrêter le nucléaire, diminuer le C02 et « en même temps » avoir une croissance verte.
Là aussi la décroissance forcée nous remettra bien assez rapidement les pendules à l’heure, malheureusement!

Prenez un peu de temps pour écouter ça: https://youtu.be/3GyOYNwk5AM