Voitures électriques

Ah super, on va sauver a planète!

Les voitures électriques vont bientôt être sinon obligatoires mais au moins subventionnées.

Sauf petit bémol, les offres sont complètement débiles!

Quand un fou furieux comme Elon Musk arrive à vendre des voitures électriques de puissance supérieures aux voitures à moteur thermique et ses clients en plus touchent un bonus de la part de l’état on peut raisonnablement se demander qui de l’état ou de Musk est complètement taré.

Qui plus est, ce bandit vend ça comme une voiture propre.

Ce brave monsieur ne mérite rien d’autre que le mépris ou pour le moins d’une admission en hôpital psychiatrique. Idem pour ses clients et les fonctionnaires qui valident des bonus pour de telles hérésies.

Ceux qui préconisent la voiture à hydrogène ne sont pas plus sérieux.

Pour faire de l’hydrogène on utilise du méthane et de l’eau plus de la chaleur en deux temps

2 H2O + CH4 (chauffé en 700 à 1000°C) ==> CO2 et 4H2

… sans compter le CO2 émis durant la chauffe.

Si l’on veut fabriquer l’hydrogène à partir de l’électrolyse de l’eau le bilan est encore pire, de l’ordre de 6 fois le coût du vaporeforming. (utile pour produire de H2 ultra pur)

Bref un bilan carbone désastreux et nul d’un point de vue énergétique.

Encore une fois la preuve est faite que la connerie est au pouvoir, non point parce que les politiques sont cons, non, mais simplement parce que les politiques sont ignorants.
On ne peut pas leur jeter la pierre, ils sont conseillés par des spécialistes qui eux mêmes sont conseillés par des scientifiques mais suivant une chaîne complètement stupide.

Le Scientifique fait un rapport de 600 pages

Le spécialiste fait un rapport de dix lignes après avoir essayé de lire le rapport du scientifique puisque par définition le spécialiste est un scientifique raté sinon il serait à la recherche.

En fin de parcours le parlementaire de la commission ad hoc fait un résumé en une phrase du problème à l’étude.

Sur ce les politiques prennent une décision sur la base du mot qui est resté en fin de la chaîne.

On se fout du téléphone Arabe mais c’est un truc qui est monnaie courante dans toutes les chaînes de décision.

J’en sais quelque chose, 40 ans a faire des synthèses pour des managers!

Il n’y a aucun espoir qu’une bonne décision ne soit prise et pourtant ils sont (presque), de bonne foi.

Bref en bas il y a des ignorants, en haut il y a des mal informés et on s’étonne du résultat.

Et si par hasard quelques scientifiques tirent la sonnette d’alarme on les met au pas immédiatement.